top of page

Témoignage de consultant - Episode 05 : Riccardo Bosisio

Dans ce cinquième épisode de cette série, nous vous partageons le témoignage de Riccardo Bosisio, aujourd’hui Strategy and Corporate Development Director, chez Candriam (société de gestion d’actifs), ancien consultant en stratégie au BCG à Milan et Paris.



Riccardo, pourrais tu nous présenter ton parcours ?


J'ai débuté mon parcours professionnel par des études en Physique, ce qui m'a mené à une carrière initiale en tant que chercheur dans ce domaine. Par la suite, fin 2015, j'ai intégré le Boston Consulting Group (BCG), où j'ai passé trois ans au bureau de Milan puis trois autres années au bureau de Paris. Après cela, je me suis dirigé vers le secteur de l'Asset Management (gestion d’actifs). Actuellement, je suis Strategy and Corporate Development Director chez Candriam, contribuant activement à la stratégie et au développement Corporate de l'entreprise.



Pourquoi avoir rejoint le conseil ?


J'ai rejoint le conseil pour deux raisons principales. D'abord, même si j’appréciais fortement le milieu scientifique, je cherchais un petit peu plus de stabilité et de perspectives concernant mon potentiel d’évolution de carrière. Parallèlement, j'ai été attiré par l'évolution du secteur du conseil, qui commençait à s'ouvrir à des profils diversifiés comme le mien, y compris ceux ayant avec une formation très scientifique. Aussi, j'ai vu dans le conseil une opportunité unique de mettre à profit mes "Core Skills" scientifiques dans un environnement totalement différent, très orienté business. J'étais attiré par l'idée d'apporter une perspective nouvelle et complémentaire aux équipes de conseil, enrichissant ainsi la façon de travailler. Et c'est exactement ce qui s'est passé.



Pourquoi avoir quitté le conseil ?


J'ai quitté le conseil principalement parce que je recherchais une opportunité de m'impliquer sur le long terme dans le développement d'une entreprise, en créant des liens stables et durables. Bien que le conseil offre une spécialisation (par exemple sectorielle) au bout de quelques années, il implique aussi un changement fréquent de clients, de projets et de missions. J'avais besoin de contribuer de manière continue à l'évolution d'une même entreprise, dans un environnement où je me sentais pleinement engagé et passionné. Tout allait très bien au BCG mais je suis tombé sur un projet captivant dans une industrie que j’apprécie, au sein d'une équipe avec laquelle j'ai eu une bonne connexion dès le début.



Que fais-tu aujourd’hui ?


Actuellement, je suis Strategy and Corporate Development Director chez Candriam. Précisément, je travaille pour le chef de la Stratégie. Mon rôle s'articule autour de deux axes principaux. D'une part, je gère des projets internes pour le "Top Management" de l’entreprise qui visent généralement à dessiner et mettre en place les grandes orientations du développement stratégique à moyen / long terme pour Candriam.

D'autre part, je travaille sur des sujets de Fusions et Acquisitions (M&A) de l'entreprise.



En quoi ton passé de consultant t’aide dans ton activité ?


La première compétence clé que j'ai acquise dans le conseil est la flexibilité et la capacité à m'adapter rapidement à une grande variété de situations et de défis. Cette capacité à jongler entre diverses thématiques est toujours essentielle dans mon rôle actuel, dans lequel je suis souvent amené à travailler sur plusieurs sujets différents en parallèle. Ensuite, la méthodologie d'analyse que j'ai développée en tant que consultant, notamment l'approche "top-down" et structurée, ainsi que les compétences en "problem solving", sont des atouts précieux dans mon activité aujourd’hui.



As-tu des recommandations pour les consultants qui souhaitent sortir du monde du conseil ?


Pour les consultants envisageant de quitter le monde du conseil, j'aurais deux conseils essentiels. Premièrement, il est crucial de choisir une industrie qui vous passionne ! Prenez le temps de réfléchir à ce que vous laissez derrière vous et optez pour un projet qui vous motive réellement. L'attrait du rôle proposé est important, mais l'industrie dans laquelle vous vous engagez doit être une industrie que vous appréciez véritablement. Pour ma part, c'était l'asset management.

Deuxièmement, il est important de comprendre que le rythme de l'industrie hors du conseil est généralement différent. Le monde du conseil est caractérisé par son dynamisme, ses cycles courts, le changement rapide de projets et d’équipes et une certaine dose d'adrénaline. En sortant de ce cadre, préparez vous à une transition vers une cadence qui est typiquement un peu plus lente, mais tout aussi enrichissante de par la possibilité d’observer son impact à long terme dans l’entreprise.



201 vues

Comentarios


bottom of page